BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


lundi 31 octobre 2016

Il y a un monstre dans l'escalier


Alors que l'horloge du village égrenait les douze coups de minuit, Martin tendit les bras pour secouer sa sœur qui dormait profondément.
- Sophie, tu as entendu ?
- Quoi ? dit-elle d'une voix ensommeillée.
- Un drôle de bruit ! On dirait que quelqu'un monte péniblement l'escalier, écoute....
- Tu rêves... Il n'y a rien... C'est la pluie... Laisse-moi, continua-t-elle en remontant le drap sur ses épaules.
- Tiens, encore ! insista Martin. je te dis qu'il y a quelque chose ou quelqu'un dans l'escalier. Sophie, j'ai peur.....
En soupirant, la fillette se redressa sur son lit.
C'était une nuit sans lune, balayée par un vent glacial. Des milliers de gouttes d'eau rebondissaient sur le toit juste au-dessus d'eux. 
- Arrête de faire l'idiot, Martin. Tu sais très bien qu'il n'y a que maman et nous dans cette maison.
- C'est peut-être papa qui est rentré de voyage plus tôt que prévu, reprit Martin.
Sophie s'approcha des carreaux, en effaçant la buée avec ses doigts.
- ça m'étonnerait... Sa voiture n'est pas là, dit-elle en découvrant que le garage était vide. je te répète que ce n'est rien. Je vais allumer la veilleuse... si ça peut te rassurer....
- Je veux bien....
Elle allongeait déjà la main vers la lampe, quand elle arrêta brusquement son geste....
Un nouveau bruit se fit entendre... On aurait dit celui de griffes raclant les marches en bois. Cette fois-ci, il n'y avait aucun doute....

Sophie se blottit contre son frère.
- Martin, je crois que tu as raison. Il y a quelque chose dans l'escalier.
C'est le moment que choisit l'orage pour éclater. Un premier éclair déchira le ciel tandis que la pluie tombait de plus belle.
- Qu'est-ce qu'on fait ? interrogea Martin en tremblant.
Sans répondre, Sophie le prit et le conduisit vers la porte. Tous deux se penchèrent pour regarder par le trou de la serrure.
 -Et si... cette chose... avait déjà mangé maman et venait maintenant s'attaquer à nous ? chuchota Martin.
- Ne parle pas de malheur....

Les raclements, de plus en plus distincts, se rapprochaient. même le grondement du tonnerre n’arrivait plus à couvrir la progression de la chose....
Martin courut pieds nus vers son coffre à jouets. Il en sortit une épée en plastique et la brandit en disant :
- Avec ça, on va pouvoir se défendre !
- Tu es fou. Si c'est un monstre, il en faudra plus pour lui faire du mal ! Et si on appelait ?
- Personne ne nous entendra... l'orage est trop fort.

Les bruits étaient maintenant tout proches. Au raclement des griffes se mêlaient comme des reniflements et des halètements.
- C'est peut-être un dragon ?....
- Chut ! ça s'est arrêté devant notre chambre... Ne bouge pas surtout !
Les enfants, pétrifiés par la peur, retenaient leur respiration.
Soudain, Martin, n'écoutant que son courage, se décida....
Il ouvrit la porte et, tenant fermement son épée dans la main gauche, il se précipita dans le couloir tandis que sa soeur hurlait :
- Reste ici ! Non, Martin, ne fais pas ça !
Peu après, elle entendit un cri de surprise....
- Viens voir Sophie ! Vite, viens voir...
Passant prudemment la tête, la fillette découvrit son frère penché sur une petite boule noire couverte de poils, recroquevillée devant la porte....
Un berger allemand, âgé de quelques semaines, qui les fixait de ses bons yeux en gémissant doucement....
 - Comme il est mignon ! Il a l'air fragile, dit-elle en s'approchant pour caresser le chiot qui remua la queue de plaisir et lui lécha les doigts... Mais qu'est-ce qu'il fait ici ?

Au même instant, la porte de la salle de bains s'ouvrit et leur père apparut.
- Les enfants, vous ne dormez pas encore ? Il est tard !
- Papa, tu es là ?  On ne t'a pas entendu rentrer ! s'écria Sophie en se jetant dans ses bras.
- Il y a un chien devant notre chambre. regarde ! dit Martin...
- Oh, le coquin ! répondit leur père. je voulais vous en faire la surprise demain matin. J'ai dû mal fermer la porte de la cuisine, et...
- En tous cas, il nous a bien fait peur ! l'interrompit Martin. Où l'as-tu trouvé ?
- Sur la route... je l'ai vu traverser dans la lueur de mes phares. En voulant l'éviter, je me suis embourbé. J'ai réussi à le rattraper et je l'ai glissé tout tremblant dans la poche de mon manteau, puis j'ai poursuivi mon chemin à pied.
- Dire qu'on a cru que c'était un monstre qui venait nous dévorer ! dit Sophie en riant aux éclats.
- Si on le garde, il faudra lui donner un nom... un nom mystérieux pour nous rappeler à jamais cette nuit, proposa Martin.
Leur père réfléchit.
- Qu'est-ce que vous diriez de... Fantôme ?
- Fantôme ?  Oh oui, super ! s'écrièrent Sophie et Martin.
- Bien... Maintenant allez vous coucher comme votre ami fantôme, reprit leur père en montrant le chiot endormi. Quant à moi, je vais annoncer à maman que nous serons cinq au petit déjeuner....

***

Patrick Bousquet
texte publié dans le magazine Toboggan, Hors Série CHUT ! Voici la nuit
 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...