BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


samedi 21 septembre 2013

Le grand frisson de Gaston Hérisson

Ce soir, papa et maman hérisson vont au cinéma en amoureux. Gaston sera le baby-sitter de Josette, Juliette et jeannette, ses trois petites sœurs. Gaston n'a peur de rien. Monstres, vampires, fantômes, il ne craint personne.
"Qui s 'y frotte, s'y pique" c'est sa devise.
Maman Hérisson lui fait mille recommandations, papa Hérisson lui confie les clés de la maison. Enfin, les voilà partis.
- Bon, maintenant, on va faire pipi, on se brosse les dents et ouste... au lit, annonce Gaston.
Mais Josette saute sur son lit, Juliette se fait des moustaches avec le dentifrice et Jeannette utilise le pot comme un casque de pompier.
- ça suffit ! gronde Gaston. Si vous n'êtes pas sages, pas de Grand Schnorklisson...
Comme par magie, les petites se précipitent dans leurs lits. L'histoire du Grand Schnorklison qui dévore les petits hérissons, c'est justement leur histoire préférée.
- C'est si bon, dit Josette, d'écouter une histoire à vous faire dresser les piquants quand on se sent bien à l'abri avec un grand frère qui n'a peur de rien !
- Il était une fois, commence Gaston, un monstre aux yeux de braise. Il habitait dans une sombre forêt et ne sortait que les nuits de pleine lune...
Bientôt, les petites sœurs baillent, et toutes trois sont déjà endormies quand le Grand Schnorklisson de l'histoire s'apprête à capturer un hérisson solitaire.
Sans bruit, Gaston ferme le livre et borde Josette, Juliette et Jeannette, quand, tout à coup :
Toc, toc, toc....
On frappe au carreau.
Gaston rassemble tout son courage et ouvre la fenêtre.
- Ne crains rien, murmure un vieux sapin. ce n'est que ma branche secouée par le vent...
Gaston ferme les volets.
Dans leurs découpes en forme de coeur, il aperçoit la pleine lune, quand, soudain :
Hou hou hou...
On gémit devant la porte.
Gaston pense : "Qui s'y frotte, s 'y pique"
Puis il ouvre la porte
- N'aie pas peur, souffle le vent, ce n'est que l'orage qui chante sa chanson....
Mais deux yeux flamboyants s'approchent dans le noir.
Gaston ne peut s'empêcher de penser au Grand Schnorklisson. Mais une hulotte lui répond :
- Cesse de trembler, je ne fais que passer.
Gaston retourne dan la maison.
Il se glisse sous la couette.
Quand, soudain, la porte s'ouvre. Gaston ressent un grand frisson. pour la première fois de sa vie, il a peur !
Ses piquants sont tout ramollis.
Il a envie de crier : "Au secours ! un monstre ! un vampire ! un fantôme !"
Mais il pense aux vieux sampin, au vent, à la hulotte et, quand il aperçoit papa et maman Hérisson qui sont revenus du cinéma, il dit fièrement :
- Tiens, vous rentrez déjà ?

***
Conte de Bénédicte Rauch
Texte publié dans la magazine Toupie N° 128

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...