BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


lundi 26 août 2013

Un hérisson au paradis

Il était une fois un petit hérisson qui venait de mourir. Il arriva au paradis, où tout le monde fut très gentil avec lui. On lui donna même un petit coin de verdure avec un arbre pour qu'il puisse aller nicher tranquillement sous ses racines. mais, au bout de quelque temps, il fit son baluchon et dit qu'il s'en retournait sur la terre.
Le gardien de l'endroit lui demanda si q elque chose lui avait déplu ou s'il lui manquait quoi que ce soit.
- Non, répondit le hérisson. Tout va bien ici. Seulement, je voudrais retrouver mon petit coin de jardin, là-bas, sur la terre.
- Mais pourquoi ? dit le gardien. Puisque tout est pareil ici !
- Eh bien, justement, répondit le hérisson, en poussant la porte. Si tout est pareil, je préfère être la-bas.
Et ceci dit, il partit.

samedi 24 août 2013

Gros poisson

Un jour, deux pêcheurs assis sur des rochers se mirent à discuter. bien sûr, chacun voulait prouver à l'autre qu'il prenait les plus gros poissons.
- Moi, dit le premier, je pêche des sardines si grosses que je ne trouve jamais de poêles assez grandes pour les faire cuire...
- Eh bien moi, dit l'autre, je prends des poissons si énormes qu'ils ne pourraient même pas tenir dans une barque !
- Tu ne vas quand même pas me dire que tu pêches la baleine ! dit le premier pêcheur en éclatant de rire.
- Bien sûr que non, lui répondit le second. Moi, les baleines, je m'en sers comme appât !

vendredi 23 août 2013

Dame misère

Un jour, Dame Misère tomba gravement malade. Elle resta couchée durant plusieurs jours sans pouvoir remuer le moindre orteil tant elle était faible. Le bruit courut qu’elle allait fort mal et qu'il fallait lui porter secours.
Quelques pauvres vinrent à son chevet pour lui offrir le peu qu'ils avaient. Les uns apportèrent une poignée de dattes, les autres une cuillère de miel, d'autres encore une orange.
Dame Misère les remercia du fond du cour et lorsqu'elle reprit quelques forces, leur demanda :
- Comment se fait-il que seuls les pauvres aient répondu à mes appels ? Et les riches ? N'ont-ils rien entendu ?
- Oh ! Vous savez comment ils sont ! Toujours occupés à mille choses importantes, ils n'ont pas eu le temps de venir vous voir.
Dame Misère garda le silence quelques instants, puis, une lueur de colère dans l’œil, elle déclara :
- Eh bien, puisque c'est comme ça, je fais le serment que jamais plus je ne mettrai les pieds chez eux !
Et voilà pourquoi Dame Misère ne pousse jamais la porte des maisons des riches.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...