BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


jeudi 6 septembre 2012

La maison à vendre au diseur de mensonges

Il y avait un homme qui avait trois fils. A l’heure de sa mort, il leur partagea ses richesses et leur donna à chacun huit mille dinars.
L'aîné partit, avec son argent, pour chercher fortune. Il passa près d'une maison : cette maison était en argent, les heurtoirs étaient de diamant et de rubis, et il y avait, sur la porte, une inscription qui disait : "cette maison est à vendre pour huit mille dinars et un gros mensonge".
Il versa les huit mille dinars et raconta :
- Il y avait un sultan...
Mais le maître de la maison lui dit :
- Va-t-en ! Va-t-en ! Ton histoire n'est pas un mensonge, car il a des sultans et des sultans dans ce bas monde.
Et l'homme s'en alla dépouillé de son argent.
Le second partit, comme son frère. Il arriva à la maison. Quand il lut l'inscription, versé les huit mille dinars, il raconta :
- Il y avait un barbier...
- Va-t-en ! Va-t-en ! dit le maître de la maison ; il y a des barbiers plein le monde, et ton histoire n'est pas un mensonge.
Alors le plus jeune des frères partit et arriva devant la maison ; il lut l'inscription, versa les huit mille dinars et dit :
- Un mensonge ? Je vais vous en raconter un...
Le jour où je suis né, ma mère fit un oeuf ; l'oeuf tomba et se brisa ; il en sortit un poussin qui alla au fond de la mer, j'ai couru après lui, je suis rentré dans la mer : j'ai trouvé sept chambres, l'une dans l'autre ; j'ai trouvé sept escaliers et, sur chaque escalier, sept caisses puis sept échelles ; puis, quand je fus sur la septième échelle, je me touchai la tête : c'était une pastèque ; je touchai mes habits, c'était un couteau, et je dis à ma tête : prends garde, ô pastèque, je vais te couper !
Alors le maître de la maison éclata de rire et dit :
- La maison est à toi ! Car seul, tu as su dire un mensonge...

***
Raconté par Freha Bent Hammou
au Mellâh de Mararkech
Tiré des "Contes et Légendes du Maroc"
Recueillis et traduits par la Docteresse Légey




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...