BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


vendredi 16 décembre 2011

Le père Noël a disparu

Monsieur  Grosmagot était le plus riche marchand de jouets de tout le pays. Mais cela ne lui suffisait pas. Il voulait gagner encore et toujours plus d'argent.
- Maudit Père Noël ! grognait-il. Chaque année il offre des jouets fabriqués magiquement par ses rennes. C'est pour cela que les parents m'en achètent moins. Je vais enlever ce vieux bouc et me débarrasser de ses rennes magiques !
Ce qui fut dit, fut fait. Le soir de Noël suivant, quand le Père Noël se posa près d'une cheminée, les hommes de Grosmagot se jetèrent sur lui et l'enfermèrent dans un grand sac. Puis, ils se débarrassèrent des rennes...
Cette nuit-là, les parents de tout le pays s'aperçurent que le Père Noël n'était pas passé. Alors, pour que leurs enfants n'aient pas trop de peine, ils se rendirent chez Grosmagot et achetèrent eux-mêmes les jouets. Grosmagot était ravi ; il avait gagné encore plus d'argent que les autres années. Il descendit dans les caves de son château où il avait fait emprisonner le Père Noël et se moqua de lui.
- Grand merci, Père Noël ! Grâce à vous, je suis de plus en plus riche ! Et ce n'est pas fini !
Le Père Noël baissa la tête et ne répondit rien.
Grosmagot sortit une feuille de sa poche et se mit à dessiner le costume du vieil homme. Puis, il fit fabriquer des centaines de costumes semblables.
L'année suivante, les habitants du pays furent bien étonnés de trouver des centaines de Père Noël dans les rues et dans les magasins de Grosmagot.
Hélas, ces Pères Noël n'étaient pas aussi généreux que le vrai. Eux ne donnaient pas les jouets ; ils les vendaient. Ils les vendaient même très cher. Malgré tout, certains parents en achetèrent car ils se doutaient que le Père Noêl ne passerait plus. D'autres parents, expliquaient à leurs enfants que ces Pères Noël-là étaient des faux, des vendeurs déguisés. Mais les enfants demandaient en pleurant les jouets des vitrines.
Grosmagot, lui, se frottait les mains. Chaque année, il s'enrichissait davantage. Cependant, un jour, il entendit un vacarme épouvantable dans la cave. Il eut juste le temps de voir le Père Noël qui s'échappait, juché sur un renne volant.
- Zut ! grogna-t-il. Mes hommes m'avaient bien dit que les rennes magiques leur avaient échappé ! Bah ! De toutes façons, ce vieux fou ne peut rien faire contre moi à présent !
En effet, quand le Père Noël voulut raconter son histoire, personne ne le crut. Tant de Pères Noël juraient qu’ils étaient les vrais qu'on pensa que lui aussi était un vendeur déguisé. Chaque fois qu'il abordait quelqu'un dans la rue, on lui répondait :
- Non ! Nous ne voulons plus rien acheter !
Ou encore, certains le menaçaient :
- ça suffit monsieur ! Arrêtez de nous déranger ou nous appelons la police !
Le Père Noël n'insistait pas et s'éloignait en s'excusant. Il était désolé de ne pouvoir convaincre personne. Il décida alors de se retirer dans son châlet, où il fabrique toujours de beaux jouets.
A Noël, il les distribue à tous les enfants, à tous ceux qui pensent souvent à lui.
Et sais-tu comment on reconnait un jouet fait par le Père Noël d'un jouet acheté dans les magasins  de Grosmagot ? Eh bie, c'est tout simple, ce sont le sjouets qui font vraiment plaisir !
 
***
Texte de Nicolas De Hirsching
Tiré de Toboggan magazine N° 61 de décembre 1985

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...