BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


jeudi 27 octobre 2011

Ludivine et la sorcière

Mr et Mme Parsimonie avait quatre enfants, 3 garçons et une petite fille prénommait Ludivine. Chose étrange les parents étaient atteint de mauvaise humeur chronique, ce qui les rendaient la plus part du temps en colère et jamais contents. Malheureusement les crises étaient de plus en plus violentes surtout à l’en contre de Ludivine. Quant à ses trois frères ils ne cessaient pas de martyriser la pauvre enfant tellement ils étaient jaloux et envieux de tout. Mais Ludivine ne se plaignait jamais parce qu’elle savait qu’elle aurait toujours tort pour tout le monde.
Un soir pendant le souper Mr et Mme Pasimonie annoncèrent :
- Nous avons pris une grande décision, et nous ne sommes pas mécontents d’avoir enfin trouvé la solution à tout nos problèmes. Voilà, on a vendu Ludivine votre petite sœur…Tais-toi Ludivine fit le père à cette dernière qui n’avait pas prononcé un mot, puis il reprit commençant à s’énerver ? Tu n’arrêtes pas de pleurnicher, tu ne fais rien à la maison parce que tu es trop petite et tu agaces tes frères sans cesse ; ta mère et moi nous avons donc décidé de te vendre à la Sorcière, ne discute pas vilaine enfant gronda le père s’adressant à Ludivine qui n’avait toujours pas prononcé un seul mot.
- Et puis estime toi heureuse que quelqu’un veuille bien t’acheter renchérie la mère car nous, on ne donnerait pas cher de toi !
- Quand est-ce que la Sorcière va venir me chercher susurra Ludivine qui tentait d’être agréable à ses parents…
- Ce soir, répondit son père ta mère a déjà préparé tes affaires
- Est-ce que je pourrais venir vous rendre visite…questionna Ludivine les larmes aux yeux
- Non, on ne reprend pas la marchandise firent en cœur ses trois frères
Mais ils furent interrompus par la clochette de la porte d’entrée…
Le sang de Ludivine se glaça, quand elle vit entrer une grande femme très laide. Comme toutes les sorcières elle portait sur son nez crochu une verrue grosse comme un œuf de pigeon et elle avait également du poil au menton.
- Je ne tiens pas à m’éterniser ici fit la sorcière de sa voix nasillarde et aiguë, prenez votre or ordonna-t-elle aux parents tout en scrutant la pièce de son regard persan, mais je ne vois pas la gamine ? Elle se cache ? Je n’aime pas les enfants peureux ajouta-t-elle puis elle se reprit adoucissant sa voix, Viens voir ta gentille marraine mon poussin fit la sorcière
Ludivine s’était agrippée à la robe de sa mère, cette dernière d’un mouvement brusque se détacha des petites mains et poussa sa fille vers la sorcière.
- Tu verras ma brave petite fille dit la sorcière en enveloppant Ludivine dans une cape, tu seras bien avec moi. Et elles disparurent toutes les deux comme par magie.
En une fraction de seconde Ludivine se retrouva dans la maison de la sorcière
Cette dernière se mit à rire ce qui ne rassura pas du tout la petite fille.
- Vous allez me mangez maintenant ? questionna-t-elle
- PAS DU TOUT, je ne mange pas les petites filles, j’aime le poulet et aussi les sardines grillées c’est meilleur et plus facile à préparer. Puis elle ajouta je m’appelle Citrouille c’est comme ça que tu dois m’appeler. Et toi est-ce que tu as faim j’ai des spaghettis à la tomate dans mon chaudron à micro ondes ça te dis ?
Ludivine n’avait pas faim, elle aurait aimé dormir pour se réveiller demain chez ses parents, tout ceci n’était qu’un mauvais rêve pensa-t-elle
Comme si la sorcière avait lu dans les pensées de Ludivine elle lui proposa d’aller se reposer dans sa chambre après avoir bu un chocolat bien chaud
La chambre de Ludivine était fantastique mais sur le coup elle ne s’en rendit pas bien compte car elle était trop fatiguée, et dans ses draps à étoiles filantes elle s’ endormit aussitôt.
Et puis le temps passa, la petite fille s’était vite acclimatée à sa nouvelle vie de future sorcière, il faut dire que Citrouille ne faisait jamais pleurer Ludivine au contraire l’enfant avait appris à rire. Un jour pour ses 10 ans la sorcière demanda à la petite fille si elle voulait revoir ses parents pour leur montrer toutes les immenses choses que leur fille savait faire. Mais Ludivine répondit sans hésiter
-Non je préfère rester ici, si je retournais là-bas se serait uniquement pour tester mes pouvoirs de sorcière dit-elle en riant.
Citrouille fut très émue mais ne laissa rien paraître, il paraît que les sorcières n’ont pas de cœur … ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...