BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


jeudi 31 mars 2011

Coralie petite fée

Un dernier coup d'œil dans le miroir, l'habit de fée est réussi, du bleu pour la robe qui finit en guirlandes, du rose sur les joues et sur les jolies sandales. Le chapeau (de fée) laisse s'envoler un flot de mousseline blanche. Coralie est prête pour le bal du Carnaval des enfants. Elle tourne, à gauche, à droite, lance ses yeux par dessus son épaule et se trouve....ravissante. Hugo, le beau Robin des Bois qui fait chavirer toutes les filles de sa classe aura-t-il un regard pour elle ? Coralie fait oui de la tête et sourit encore une fois à son reflet.
Mais il manque quelque chose à cette petite fille qui se prend pour une messagère de bonheur sur terre. La baguette Coralie, la baguette magique sans laquelle tu ne serais rien qu'une petite fille déguisée et pas une vraie fée. Maman appelée au secours écarte les bras en signe d'impuissance, on a pensé à tout, au costume, au jupon, au voile, au maquillage, pas à la baguette ! La petite a soudain au fond des yeux la petite lueur qui annonce les chagrins de fillette et Maman fond, comme toujours lorsqu'elle la remarque. Alors elle a une idée, une vraie idée de maman.
On va descendre dans la petite boutique du brocanteur, ce vieux fou qui collectionne les vieilles reliques, les vestiges des appartements désertés, persuadé qu'il vendra quelque chose un jour et on dégottera bien dans son bric à brac, quelque chose qui ressemblera à une baguette de fée. Aussitôt dit, aussitôt fait (fée?) on se retrouve dans le capharnaüm du vieil original qui dit oui, en chevrotant, oui baguette magique je vends ! Coralie regarde une fois sa montre, une fois sa mère, le vieux lui, a disparu sous la poussière... et réapparaît, triomphant, un bout de cristal blanc dans la main. Pour crédibiliser sa trouvaille, il l'agite et soudain dans l'air se dégage quelque chose qui ressemble à une poussière d'étoiles, un nuage qui les fait éternuer toutes les deux. Le nuage évanoui, c'est un vulgaire morceau de plexiglass qui reste entre les mains du petit marchand. Maman glisse un oeil sur la déception de Coralie, qui d'un haussement d'épaules, dira : "C'est mieux que rien".
Sitôt dans l'escalier, l'enfant s'entraîne à se prendre pour une véritable fée, soulève un peu sa jupe de satin et dirige la baguette sur le mur qui aurait bien besoin d'un coup de pinceau. Bruit d'étincelles, la petite a sursauté mais elle est sûre que le panneau a bougé, elle ne dira rien, on pourrait se moquer de son identification à Clochette ou Mélusine !
Sur le chemin qui les mène à l'école ou la maîtresse attend son petit monde, Coralie saute d'un pied sur l'autre,gambade et joue de la baguette comme une pro. Elle s'approchera de Robin des Bois, alias Hugo, lui embrassera le front et apposera la baguette de fée sur son épaule droite en premier pour en faire un prince charmant. Tout en répétant sa mise en scène, elle heurte la sienne d'épaule et il lui pousse une aile dans le dos, la même chose de l'autre côté et voilà une seconde aile à droite. Un frôlement sur la robe et celle- ci s'évanouit dans le bitume, Coralie s'élève dans le ciel, Coralie s'est habillée en fée Clochette et d'un seul coup d'ailes a rejoint les autres. Il y a beaucoup de poussière d'étoile qui l'entoure dans son vol, la même poussière scintillante que tout à l'heure chez le brocanteur. 

Le bonhomme avait raison : la baguette est magique !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...