BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


jeudi 13 janvier 2011

La nouvelle maison de Lucia

Lucia, gentille petite naine, fatiguée de vivre dans sa minuscule maison tout encombrée, désirait vraiment en changer. Elle monta sur sa bicyclette et se mit en quête d'une nouvelle maison. Soudain, dans la forêt, elle s'arrêta en s'écriant :
- La voilà ! J'ai trouvé !
Elle se dirigea vers une charmante maisonnette dans un grand arbre.
- Je me demande si elle est à vendre.
Elle sonna à la porte.
Un vieux petit nain lui ouvrit et cria :
-Que veux-tu ?
- Cette maison me plaît, j'aimerais l'acheter.
- Elle n'est pas à vendre. Adieu !
Il claqua la porte puis l'ouvrit en disant :
- Si tu veux laver mes habits, faire la cuisine, t'occuper de moi tant que je vivrai, tu hériteras de ma maison plus tard.
Lucia, enchantée, réfléchit une seconde puis répondit :
- Oui, oui, j'accepte !
La gentille Lucia s'installa et devint la femme de charge du vieux nain. Au début, tout marcha à merveille. Elle lava, repassa les habits, nettoya la maison, fit la cuisine qu'il aimait et se trouva contente. Mais le vieux nain devint de plus en plus difficile, exigeant, se plaignant de tout du matin au soir, si bien que Lucia devint très malheureuse.
Un jour, il jeta un plat de ragoût sur le sol en ciant :
- J'en ai assez de manger du ragoût !
C'en était trop !
La gentille Lucia se rebiffa et déclara d'un ton ferme :
- ça suffit. Vous nettoierez vos saletés vous-même. je rentre chez moi et je ne vous reverrai jamais !
- Bon débarras ! lui cria le vieux nain. Enfin, j'aurai la paix !
"Pourvu que personne ne se soit installé dans ma maison" se dit Lucia devant sa porte.
Mais il n'y avait personne sauf un petit chat qui vint l'accueillir en miaulant.
Jamais plus elle ne quitta sa petite maison pourtant bien encombrée et s'en trouva fort satisfaite !

Qui frappe à ma porte ?


Quelqu'un est venu
frapper à ma petite porte.
Quelqu'un est venu,
j'en suis sûr, sûr.
J'ai ouvert la porte,
regardé de tous côtés,
mais rien ne bougeait
dans la belle nuit d'été.
Seul un scarabée
sur le mur cognait.
Seul le hibou appelait,
seul le grillon chantait
et les gouttes
de rosée s'égrenaient.
Aussi je ne sais pas qui
est venu frapper chez moi.
Mais toi, tu le sais peut-être ?


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...