BIENVENUE

Des petites histoires à retrouver avec plaisir ou à faire découvrir à vos enfants


mercredi 27 juillet 2011

Myosotis




J'aime les étangs et j'habite 
Partout où l'eau se creuse un lit. 
Ma fleur d'un bleu pâle s'agite 
Au moindre vent, au moindre bruit. 
Ma coupe d'or est si petite 
Qu'une larme d'oiseau l'emplit.

Alphonse de Lamartine

Marine


L'océan sonore 
Palpite sous l’œil 
De la lune en deuil 
Et palpite encore, 
Tandis qu'un éclair 
Brutal et sinistre 
Fend le ciel de bistre 
D'un long zigzag clair, 
Et que chaque lame, 
En bonds convulsifs, 
Le long des récifs 
Va, vient, luit et clame, 
Et qu'au firmament, 
Où l'ouragan erre 
Rugit le tonnerre 
Formidablement.

Paul Verlaine

Histoires de Toto - 2

Toto est très enrhumé. Et cela lui coule du nez (si vous voyez ce que je veux dire !).
Alors la maitresse lui dit :
- Eh bien Toto ! Tu n'as pas un mouchoir ?
- Si ! ronchonne Toto, mais je le prête pas.

*****

Toto est planté en contemplation devant la vénus de Milo. Et à côté de lui, il y a son père qui lui dit :
- Tu vois ce qui arrive, Toto, quand on se ronge les ongles !

*****

Toto vient trouver son père :
- Dis papa, quel âge il avait le petit Larousse, quand il a écrit son livre ?

*****

En classe de sciences naturelles, le professeur demande à Toto :
- Peux-tu me dire comment se reproduisent les hérissons ?
- En faisant très, très attention m'sieur! répond Toto.

*****

C'est Toto à l'école. Sa prof lui demande:
- Toto quel est la 5 ème lettre de l'alphabet?
- Euh ?

 *****

Toto qui rentre chez lui, annonce très joyeusement à sa mère:
- Maman, tu devineras jamais, mais je suis meilleur que la maîtresse.
- Ah oui! Pourquoi ?
- La maîtresse reste dans la même classe, et moi, je monte dans la suivante!

Au cirque magique

Au pays du cirque Magique, un drame se joue. Le clown Kiférire ne trouve plus son nez rouge !
Il le cherche partout, dans les loges, dans le chapiteau, dans les écuries, sous les estrades, sous les tapis….
Il lève la tête pour regarder vers les acrobates, rien !
Il va voir les singes, les lions, les éléphants, rien ! Pas de nez rouge nulle part !
C’est le drame car la prochaine représentation est dans quelques heures……..
Il regarde même sous la queue du boa Cricri, sous les pattes du tigre Léon, derrière l’oreille de la girafe Julie, rien pas de nez rouge il est perdu !!!!!!
L’horloge vient de sonner quatre heures et les petits enfants qui habitent dans le cirque Magique croquent leur goûter sans se douter des misères du clown Kiférire.
Kiférire ne sait plus où chercher et, seul dans sa roulotte, de grosses larmes coulent de ses yeux entraînant des traces sur la peinture blanche de son visage.
Il interroge l’homme orchestre Kifaiboum, le magicien Tesmalin, le dompteur Hercule, personne n’a rien vu !
Il pense soudain que de la peinture rouge fera l’affaire, mais hélas le dernière goutte a été utilisée pour repeindre les bancs du cirque.
- Qui a bien pu être assez méchant pour me cacher mon nez rouge pleurniche t-il !
Soudain une petite colombe se pose sur la fenêtre.
Elle regarde Kiférire si triste, si malheureux.
Alors elle lui dit dans l’oreille :
"Si tu veux je peux t’aider, moi je sais qui t’a pris ton nez rouge "
Kiférire n’en revient pas ! Un oiseau qui parle et ce n’est même pas un perroquet !
- Non lui dit la colombe je suis la fée Cloé et je sais où est ce nez rouge que tu cherches depuis un long moment. Si tu lèves la tête tu pourrais peut être le voir, mais il ne fait pas encore nuit.
Mais cependant je peux avec mon téléphone qui est dans le manche de ma baguette magique te mettre en contact avec l’auteur de ce larcin !
Kiférire ne sais pas trop ce qu’il doit croire, mais le temps presse, le spectacle va bientôt commencer. S’il y a un moyen de retrouver son nez rouge alors allons-y !
Il colle son oreille sur la baguette de Cloé et entend
- C’est moi la Lune !!!! Je suis honteuse mais c’est moi qui t’ai volé ton nez rouge. De voir rire tous les soirs les petits enfants, j’ai trouvé mon ciel bien triste et là haut dans le ciel les petites étoiles ne s’amusent pas beaucoup.
Alors je n’ai pas résisté au plaisir de faire rire les étoiles moi aussi. Mais il me fallait ton joli nez rouge. Voilà maintenant tu sais tout alors je vais te le rendre bien sûr!
Kiférire n’en revient pas ! Il propose alors à la lune
- Si tu veux je vais t’en acheter un pour toi aussi et la fée Cloé te le porteras dès demain matin, dès que je serais près d’une ville pour aller faire cet achat
Ainsi Kiférire peut ce soir là faire rire tous les petits enfants car la fée Cloé lui vient de lui rapporter son nez rouge.
Si vous levez la tête le soir les petits enfants vous pouvez peut être voir dans le ciel les étoiles scintiller de rire devant la lune qui fera son numéro de clown.

mardi 5 juillet 2011

A livre ouvert

Approche, approche, n'aie pas peur. Oui c'est bien à toi que je parle, toi qui tiens ce livre entre tes mains. Non, surtout ne le ferme pas, je ne te veux aucun mal. Tu ne peux pas savoir comment cela me fait plaisir de te rencontrer, de pouvoir enfin parler à quelqu'un. Il fait si sombre ici.
Oh non ne tremble pas, je ne suis qu'un petit elfe inoffensif. La vilaine sorcière Sirata m’a jeté un sort alors que j'errais dans la forêt à la recherche de champignons pour le dîner. Depuis je suis enfermé dans ce livre dans l'attente que quelqu'un l'ouvre pour enfin me délivrer. Et te voilà. Je suis si heureux.
Comment ? Tu veux savoir comment je m'appelle ? Citronie. Je te vois sourire. Tu le trouves marrant comme nom. Il m'a été donné en rapport avec le citron que je porte toujours sur le dos et qui me sert de nid douillet. Tourne la page et regarde, il s'ouvre par le milieu et je m'y glisse comme ça. On y est très confortable. Tu dis ? Tu veux aller dedans. Promis, des que je sors d'ici, je te laisse pénétrer dans mon petit nid en forme de citron. Pour l’heure il va falloir que tu m’aides. Mais surtout n’en parle jamais à personne, ça doit rester secret, et si tu tiens promesse, on pourra se revoir autant de fois que tu le souhaiteras et je te ferais visiter mon monde. Je vois ces étincelles dans tes yeux. Non ne dis rien, je sais. Alors écoute moi bien.
Pendant que j’étais enfermé dans ce livre, j’ai traversé et pénétré chacune de ces pages et j’y ai rencontré du monde, plus ou moins sympathiques, des monstres même que j’ai du affronter pour passer à la page suivante, et arrivé à la page 112, ah oui la page 112, je ne l’oublierai jamais cette page là, se tenait devant moi un druide. Je m’approcha de lui et m’apprêtais à lui raconter mon histoire quand celui-ci m’interrompit pour me dire qu’il savait tout. Depuis que j’avais été enfermé dans ce livre, il avait senti ma présence et lu dans mes pensées et il m’attendait. Et c’est là qu’il me délivra le secret pour sortir d’ici. Alors voilà, ouvre bien grand tes oreilles. Il faudrait que tu trouves de l’eau, mais pas n’importe laquelle, pas de l’eau du robinet ni celle que l’on trouve dans les rivières, lacs ou mers mais de l’eau de pluie. Pourquoi tes yeux s’attristent ? Il fait un grand soleil dehors. Oh non, c’est vraiment pas de chance. Pourquoi le sort s’acharne encore contre moi. Je suis désemparé, je… Ah qu’est ce qui se passe ? Arrête de crier, que t’arrive-t-il ? Tu dis ? Le temps est en train de se couvrir. Il se met à pleuvoir. Oh ! Miracle. Serait ce un tour du druide ? Oui j’en suis sûr, merci Mr le druide, je sais que vous m’entendez, merci, merci, merci. Allez mon petit sauveur, va vite cherche de l’eau de pluie que tu déposeras sur ton doigt. Tu as fait vite dit donc. Maintenant fais la tomber sur moi et je serais enfin hors de ce livre.
Wouah ! Je peux enfin bouger, courir, sauter. Merci, vraiment merci, je vais vite rejoindre les miens qui doivent s’inquiéter et promis, je reviens te voir demain et te ferais découvrir mon monde. A demain mon petit sauveur.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...